Trois nouveaux candidats pour le Parti conservateur du Québec en Montérégie

Les citoyens de la circonscription de Vachon auront comme représentante conservatrice Martine Boucher. En tant qu’éducatrice à la petite enfance depuis plus de 20 ans, la résidante de Saint-Hubert a pu constater les obstacles quotidiens vécus par les familles, tout particulièrement au cours des deux dernières années : les difficultés des parents à gérer télétravail et école en ligne, les mises à pied, les faillites, les dépressions. Les conséquences désastreuses des effets des mesures sur les familles et les aînés l’interpellent :

« Bien sûr, travaillant pour la petite enfance, les politiques familiales me touchent beaucoup, ce que vivent les familles présentement, le coût de la vie qui augmente, les familles qui s’appauvrissent de plus en plus, J’ai également à cœur l’enjeu concernant la primauté parentale et celui de faire la lumière sur ce qui s’est passé avec nos aînés dans les CHSLD. Il faut absolument une enquête publique et indépendante pour faire la lumière là-dessus. Cela ne doit plus jamais se reproduire! »

Dans Montarville, c’est Evans Henry, militaire nouvellement à la retraite des Forces armées canadiennes, qui sera le candidat conservateur. Après une carrière de près de 20 ans, dont de nombreuses années à coordonner l’arrivée des blessés en tant que gestionnaire dans les services de santé en Afghanistan, le jeune vétéran a saisi l’occasion de continuer à servir ses concitoyens en faisant le saut en politique avec les conservateurs québécois. La défense des droits et libertés ainsi que les problématiques reliées au système de santé, notamment le sort réservé à des milliers d’aînés dans les CHSLD lors de la première vague de la pandémie, le touchent particulièrement concernent :

« L’été dernier, j’ai vu mes collègues militaires des services de santé se joindre aux premières lignes pour soigner et aider dans les CHSLD pour pallier aux graves manquements dûs en grande partie à la logistique défaillante et aux décisions du gouvernement Je peux vous dire que nos ainés seront mieux traités avec Monsieur Duhaime et son équipe », affirme Monsieur Henry.

Ayant donné des formations sur l’éthique au cours de sa carrière, Evans Henry croit que le gouvernement actuel pourrait profiter : « C’est un sujet qui me tient à cœur. Il est important de rappeler aux élus et aux citoyens que les politiciens existent non pas pour leur bénéfice personnel, mais bien pour servir les citoyens. Il est temps que les principes de responsabilité et d’imputabilité soient remis à l’avant-plan », ajoute-t-il.

Enfin, c’est dans la circonscription de Verchères que se présentera Pascal Déry. Originaire de Québec et résidant à Sainte-Julie depuis 5 ans, Monsieur Déry est détenteur d’un baccalauréat en cinéma de l’Université Concordia. Athlète chevronné et entraîneur, il évolue depuis plus de 20 ans dans les domaines du conditionnement physique et de la performance sportive. Vétéran des courses à obstacles, il est le premier instructeur-expert certifié par Spartan Race Canada. Ce n’est donc pas un hasard si la santé des Québécois, mise à mal par les mesures sanitaires du gouvernement Legault, le préoccupe. C’est d’ailleurs un des objectifs que poursuit Pascal Déry en se lançant en politique de remettre à l’avant-plan un mode de vie sain et l’activité physique comme priorités pour retrouver une société en santé :

« Au cours des deux dernières années, on a mis l’emphase sur la sédentarité comme moyen de supposément rester en bonne santé. Au contraire, l’activité physique quotidienne et l’éducation sur les saines habitudes de vie auraient dû faire partie intégrante des moyens utilisés pour inciter la population à rester en bonne santé, autant physique que mentale. L’un ne va pas sans l’autre. On a fait tout le contraire, et actuellement, on commence à peine à en voir les effets dévastateurs, en particulier chez les jeunes. Je propose de remettre à l’ordre du jour la responsabilisation des individus face à leur santé et ainsi de contribuer à alléger la pression sur le système de soins. »

Le chef du Parti conservateur du Québec, Éric Duhaime, se réjouit de cette deuxième visite en autant de semaines en Montérégie :

« La famille conservatrice s’agrandit un peu plus chaque jour! Je suis très fier de présenter aux Montérégiens trois candidats de grande qualité, qui leur offriront une réelle alternative le 3 octobre prochain. Je leur souhaite la plus sincère bienvenue dans l’équipe. J’ai déjà hâte de faire campagne à vos côtés! », déclare le chef conservateur.

Showing 1 reaction

  • Véronique Gagnon
    published this page in Communiqués 2022-06-30 12:12:14 -0400