Tramway de Québec : le Parti conservateur du Québec exige un moratoire jusqu'aux élections du 3 octobre

« Les conservateurs exigent un moratoire jusqu’à ce que la population de Québec se soit enfin prononcée », déclare Monsieur Duhaime.

 

En compagnie de son candidat dans La Peltrie, Stéphane Lachance, le chef conservateur rappelle que la CAQ avait établi trois conditions avant d’appuyer le tramway :

 

  • Interconnexion avec la Rive-Sud

 

Pourtant, aucun effort de la Ville n’est allé en ce sens. Le ministre des Transports, François Bonnardel, a dû déplacer le 3e lien au centre-ville pour rencontrer cette exigence.

 

  • Respect intégral du budget initial de 3,3 milliards $

 

La ministre responsable de la Capitale-Nationale, Geneviève Guilbault, clamait haut et fort, « Pas une cent de plus! » Pourtant, le ministre Bonnardel a dit la semaine dernière qu’il allait autoriser les dépassements de coût de 650 millions $.

 

  • Desserte des banlieues

 

Pourtant, le tramway n’y va pas du tout. Ils ont dû inventer un projet et durant le BAPE, le ministère de l’Environnement a confirmé que cet aspect était un autre projet séparé du tramway. D’ailleurs, le gouvernement s’est retiré de cet aspect du projet et laisse la Ville s’en occuper elle-même.

 

« Bref, aucune des conditions initiales de la CAQ ne sont respectées! Et là, à l’avant-veille des élections, après 4 ans de silence radio, la CAQ part en chicane avec le maire de Québec au sujet d’une rue partagée sur quelques centaines de mètres », résume Monsieur Lachance.

 

« La population de Québec est majoritairement contre ce projet de tramway. Elle n’a jamais eu la chance de se prononcer. On ne fait pas le plus important investissement dans l’histoire de la ville de Québec sans l’accord des principaux intéressés. Le 3 octobre prochain, ce sera l’occasion de dire NON à ce mauvais projet une fois pour toutes en votant conservateur », termine Éric Duhaime.

 

MARIE-JOSÉE HÉLIE CANDIDATE DANS TASCHEREAU

 

Le Parti conservateur du Québec a également profité de son point de presse pour présenter celle qui est candidate à l’investiture conservatrice de Taschereau, Marie-Josée Hélie. Mère de quatre enfants, elle possède une formation en agriculture et en exploitation laitière, ayant mis sur pied une ferme en autosuffisance alimentaire à l’Ile d’Anticosti. Elle habite la circonscription de Taschereau.

 

« Je suis une tenante de l’autosuffisance. Le pragmatisme du Parti conservateur, sa vision économique et unificatrice pour le Québec m’interpellent », termine Madame Hélie.

Showing 1 reaction

  • Véronique Gagnon
    published this page in Communiqués 2022-05-13 11:20:29 -0400