Non au tramway de Québec : Le PCQ propose la gratuité du transport en commun

Selon les résultats de ce sondage, seulement 33% sont en faveur du tramway dans sa forme actuelle, tandis que 15 % veulent un projet différent. Selon le même sondage, 43 % sont opposés au tramway. Nous notons que seulement les « résidents de la ville de Québec » ont été comptabilisés sur la question du tramway, alors que l’ensemble de la population de la grande région de Québec est concerné par ce projet.

« Je ne comprends pas comment on peut interpréter ces résultats comme étant de l’acceptabilité sociale pour la construction du tramway. À chaque sondage, il y a une constante : il y a toujours plus de citoyens qui ne veulent pas du projet de tramway à Québec que de citoyens qui l’appuient », a souligné le chef conservateur.

Un sujet rarement abordé est celui des expropriations et du mépris total des citoyens qui les subissent :

« Ils sont tout simplement contactés par téléphone et sont avisés que leur propriété se trouve possiblement sur le trajet du tramway et que celle-ci fera l’objet d’une acquisition totale ou partielle. Ou qu’ils seront expropriés partiellement ou totalement s’il n’y a pas d’entente. Ils sont actuellement plus de 300 propriétaires affectés qui s’opposent au projet », s’est désolé Monsieur Duhaime.

Outre les expropriations dont sont victimes ces résidents, le projet de tramway comporte également de nombreux désavantages : la coupe de centaines d’arbres centenaires qui seront remplacés par une toile d’araignée de fils au-dessus de nos têtes, des milieux humides dévastés, la dalle de béton de 12 pouces au milieu de la rue, les entraves aux automobilistes, la ville coupée en deux et les coûts astronomiques du projet.

Le Parti conservateur du Québec propose un projet-pilote de transport en commun gratuit pour tous dans la région de Québec afin de mesurer l’appétit réel des citoyens pour le transport en commun et d’être en mesure de déterminer quel est le meilleur projet aux meilleurs coûts. Selon la réponse à ce projet-pilote, celui-ci pourrait être déployé partout au Québec dans les villes dotées d’un système de transport en commun :

« Le projet-pilote de gratuité pour tous tel que le PCQ le propose nous permettra non seulement de mesurer l’intérêt réel de la population, il favorisera du même coup les moins nantis. C’est important de bien choisir le meilleur projet, celui qui correspond le mieux à la réalité d’aujourd’hui. Nous avons déjà un système qui existe et qui demande peu d’investissements. Ce que l’on propose coûtera aux contribuables 80 M$ par année, comparativement aux 5 G$ que coûtera le tramway », a précisé Éric Duhaime.

Il a également fait remarquer que bien que le transport en commun soit un enjeu majeur dans la région de Québec, la CAQ n’a pas abordé une seule fois le projet de tramway après 11 jours de campagne électorale, un projet qui est non seulement le plus coûteux de l’histoire de la ville de Québec, mais qui aura également des impacts négatifs majeurs sur la vie de nombreux citoyens et commerçants :

« La population de la grande région de Québec est majoritairement contre ce projet de tramway. On ne fait pas le plus important investissement dans l’histoire de la région sans l’accord des principaux intéressés. Le 3 octobre, ce sera l’occasion de dire non à ce mauvais projet une fois pour toutes en votant conservateur. Avec un gouvernement du PCQ, on assistera à un retour en force du gros bon sens, du respect et de la démocratie à l’Assemblée nationale », a promis Éric Duhaime.

 

Showing 1 reaction

  • Véronique Gagnon
    published this page in Communiqués 2022-09-07 14:21:09 -0400