Qui a réellement géré la pandémie au Québec? : Éric Duhaime réclame une enquête publique et indépendante sur la firme McKinsey

« C’est incroyable ce qu’on apprend ce matin! Le gouvernement de François Legault a laissé entre les mains d’une firme américaine, payée par tous les contribuables québécois, le soin d’orchestrer dans l’ombre bien des aspects de la gestion de la pandémie. »

Monsieur Duhaime a ajouté : « Est-ce qu’on doit comprendre que le gouvernement Legault a laissé un cabinet-conseil gérer le Québec en 2020, avec toutes les conséquences néfastes que cela a entraîné sur la vie de millions de Québécois? Qui a réellement géré la pandémie au Québec? Est-ce que Monsieur Legault et Monsieur Dubé étaient des marionnettes de McKinsey? »

Nous apprenons aussi que le gouvernement a signé un avenant au contrat permettant à McKinsey de ne pas divulguer au gouvernement qui sont ses autres clients. Monsieur Duhaime se questionne : « Une firme avec des clients dont les intérêts entrent potentiellement en conflits, une firme dont un des clients est la compagnie Pfizer elle-même! Il a y certainement apparence de conflit d’intérêts et il est essentiel de faire la lumière complète sur la question. »

En effet, la sous-traitance de McKinsey a fait l’objet d’une enquête du Sénat en France il y a quelques mois, et les résultats ont fait grand bruit : Monsieur Gerbet rappelle qu’on y a appris notamment que « des pans entiers de la gestion de la crise avaient été sous-traités à des cabinets de conseil et qu’en France, McKinsey a été la clé de voûte de la campagne vaccinale. »

À la veille des élections, le chef conservateur réclame du gouvernement Legault de dévoiler tous les documents relatifs à ses liens avec McKinsey et de révéler à tous les Québécois dans quelle mesure McKinsey a géré le Québec dans l’ombre :

« Dans trois jours, les Québécois iront voter, dans ce qui sera une élection historique au Québec. Nous sommes en droit de savoir qui sont réellement ceux qui demandent aux électeurs de leur faire confiance pour gérer le Québec pour un autre quatre ans. Nous sommes en droit de savoir qui est réellement le gouvernement Legault. Ce n’est pas vrai que les Québécois vont redonner le pouvoir à la CAQ, ce n’est pas vrai que François Legault peut demander aux gens de lui accorder leur confiance sans mettre cartes sur table et en cachant des choses aussi importantes à la population. Il faut que les électeurs le réalisent avant qu’il ne soit trop tard. C’est très grave, ce que nous apprenons dans le texte de Monsieur Gerbet », a déclaré le chef conservateur.

Showing 1 reaction

  • Véronique Gagnon
    published this page in Communiqués 2022-09-30 10:33:26 -0400