Des Québécois plus actifs et en meilleure santé - Le Parti conservateur du Québec promet un crédit d'impôt de 500$

Un crédit d’impôt de 500 $ pour tous les Québécois dès un premier mandat

Le PCQ promet un crédit d’impôt de 500 $ à tous les Québécois, qui sera effectif dès un premier mandat conservateur Cela permettra aux contribuables de déduire les coûts d’abonnements aux centres d’entraînements ou de toutes autres activités sportives pour tous les adultes et tous les enfants du Québec. Rappelons que le même genre d’incitatif fiscal était offert aux Canadiens via les programmes du gouvernement fédéral sous monsieur Stephen Harper. Dès 2016, le nouveau gouvernement de Justin Trudeau a graduellement supprimé ces crédits d’impôt. Sous un gouvernement conservateur au Québec, faciliter l’accessibilité aux activités sportives sera de nouveau au cœur des préoccupations de l’État.

Ces propositions viennent bonifier le Programme national sur la santé préventive et le sport, qui a été présenté par le chef conservateur et l’ex-joueur étoilede football des Redblacks d’Ottawa, Arnaud Gascon-Nadon, le 22 août dernier lors d’un point de presse. Le programme conservateur comporte six grandes propositions, soient d’intégrer 30 minutes d’activité physique quotidienne au cursus des cours obligatoires des enfants dès le primaire, maintenir les infrastructures scolaires ouvertes hors des heures d’école et accessibles pour les jeunes en priorité, créer le droit pour tous les médecins de donner une prescription médicale d’activité physique, investir massivement dans les infrastructures sportives, supprimer l’application de la TVQ aux dépenses reliées à l’activité physique comme l’achat d’équipements sportifs, l’inscription à un gym et à des entraînements sportifs, et créer des équipes nationales sportives qui seront une source d’inspiration pour les jeunes pour pratiquer des sports.

Supprimer la TVQ du coût des abonnements aux gym et des activités sportives

Les frais s’inscription aux gyms ou à toute autre activité sportive ne devraient en aucune façon être un frein pour tous les Québécois à adopter de saines habitudes de vie. Déjà fortement impactés par l’explosion du coût de la vie, un gouvernement conservateur souhaite donner un répit financier, notamment aux familles, en les supportant pour assumer les coûts d’inscription aux activités physiques ou au centre d’entraînement de leur choix.

Un gouvernement conservateur sera proactif plutôt que réactif en matière de santé

L’inactivité physique est un sérieux problème de nos sociétés occidentales, et ce problème a été considérablement aggravé au cours des deux dernières années, notamment par les mesures du gouvernement Legault pendant la pandémie. Le pourcentage de gens en surpoids augmente d’année en année, et particulièrement chez les jeunes. Les effets pervers du « tout aux écrans » auront des répercussions à court, moyen et long terme chez les adultes de demain. Le Parti conservateur croit aux effets bénéfiques de l’activité physique sur la santé globale de la population, autant aux niveaux physique que mental.

« Au lieu de mettre de l’avant l’activité physique comme moyen de prévention contre la maladie pendant la pandémie, on a fait la promotion de la sédentarité, on a demandé aux Québécois de jouer à des jeux vidéo pour sauver des vies. On a fermé les gyms à répétition alors que le gouvernement aurait dû les voir comme des alliés dans la lutte contre la Covid 19. Ces mauvaises décisions ont des conséquences négatives sur la santé des gens. Qu’on le veuille ou non, cela aura également des répercussions sur notre système de santé, qui en fera tôt ou tard les frais », a déclaré Monsieur Duhaime.

« Notre problème au Québec en matière de santé, et ce depuis trop longtemps, c’est qu’on est toujours en mode réaction, jamais en mode prévention quand vient le temps de parler d’activité physique et de saines habitudes de vie. Ce que je propose aux Québécois aujourd’hui, c’est de changer tous ensemble notre perception et notre approche en ce qui concerne la prise en charge de notre santé. C’est à chacun de nous individuellement de prendre la décision de bouger, et nous, au Parti conservateur, on s’engage à vous aider financièrement pour que tous aient les moyens d’intégrer ces changements positifs dans leur quotidien. Il ne faut pas le voir comme une dépense, mais comme un investissement », a dit le chef conservateur.

Showing 1 reaction

  • Véronique Gagnon
    published this page in Communiqués 2022-09-05 14:32:50 -0400